L’intervention étape par étape

La pose d’un implant dentaire se déroule en plusieurs étapes qui peuvent être réalisées par le même praticien ou par deux praticiens distincts ayant un accord de collaboration. Dans ce cas-là, c’est votre Dentiste qui vous dirigera vers un confrère Chirurgien qui s’occupera de la phase chirurgicale consacrée à la pose d’implant dans l’os de la mâchoire.

La mise en place de l’implant : la phase chirurgicale

Cette première étape est réalisée sous anesthésie locale au sein même du cabinet dentaire de votre chirurgien-dentiste. Le nombre d’implants posé dépend de l’étendue de votre édentement et du traitement proposé au préalable. Concrètement, cette phase consiste à inciser la gencive et à insérer l’implant dans l’os. La gencive est ensuite suturée et recouvre l’implant. Cette étape appelée mise en nourrice permettra d’obtenir la cicatrisation osseuse.

La période de cicatrisation de l’implant : entre 3 et 6 mois

Cette étape permet d’obtenir l’OSTEOINTEGRATION (connexion structurelle et fonctionnelle directe entre l’os vivant et la surface de l’implant). L’os va ainsi se reconstituer autour de l’implant de manière indolore et offrir un ancrage fiable et solide. Cette phase est indispensable pour supporter la mise en place de nouvelles dents et assurer une parfaite stabilité. Pour des raisons esthétiques, une prothèse provisoire peut être mise en place.

La phase de cicatrisation de la gencive et les étapes prothétiques : mise en charge de l’implant

Elle comprend la mise en forme de la gencive, la prise d’empreinte permettant la fabrication de la prothèse (dent artificielle) et enfin la pose de la prothèse définitive par l’intermédiaire d’un pilier.

Le suivi et les soins professionnels

Des contrôles réguliers assurés par le dentiste ainsi qu’une bonne hygiène bucco-dentaire du patient sont essentiels pour éviter toute complication éventuelle et garantir la pérennité de l’implant. Les implants dentaires sont inertes et méritent une attention et des soins quotidiens plus importants que les dents naturelles.

Étape 1

La mise en place de l’implant : la phase chirurgicale

Cette première étape est réalisée sous anesthésie locale au sein même du cabinet dentaire de votre chirurgien-dentiste. Le nombre d’implants posé dépend de l’étendu de votre édentement et du traitement proposé au préalable. Concrètement, cette phase consiste à inciser la gencive et à insérer l’implant dans l’os. La gencive est ensuite suturée et recouvre l’implant. Cette étape appelée mise en nourrice permettra d’obtenir la cicatrisation osseuse.

Étape 2

La période de cicatrisation de l’implant : entre 3 et 6 mois


Cette étape permet d’obtenir l’OSTEOINTEGRATION (connexion structurelle et fonctionnelle directe entre l’os vivant et la surface de l’implant). L’os va ainsi se reconstituer autour de l’implant de manière indolore et offrir un ancrage fiable et solide. Cette phase est indispensable pour supporter la mise en place de nouvelles dents et assurer une parfaite stabilité. Pour des raisons esthétiques, une prothèse provisoire peut être mise en place.

Étape 3

La phase de cicatrisation de la gencive et les étapes prothétiques : mise en charge de l’implant


Elle comprend la mise en forme de la gencive, la prise d’empreinte permettant la fabrication de la prothèse (dent artificielle) et enfin la pose de la prothèse définitive par l’intermédiaire d’un pilier.

Étape 4

Le suivi et les soins professionnels


Des contrôles réguliers assurés par le dentiste ainsi qu’une bonne hygiène bucco-dentaire du patient sont essentiels pour éviter toute complication éventuelle et garantir la pérennité de l’implant. Les implants dentaires sont inertes et méritent une attention et des soins quotidiens plus importants que les dents naturelles.